nouvelles-sportives.ch

JO été

Pas de dopage d’Etat, paraît il

Le TAS a levé jeudi la sanction de 28 des 43 athlètes disqualifiés des Jeux de Sotchi et suspendus à vie par le CIO. Sous conditions, ces derniers pourront donc participer aux JO de Pyeongchang qui débutent le 9 février, et récupéreront leur(s) médaille(s) s'ils en avaient gagné à Sotchi quatre ans plus tôt.

Lire la suite...

Paris 2024: la catastrophe est officielle. Ici la monnaie

Paris a été désignée ville hôte des Jeux Olympiques 2024 au cours de la 131e session du Comité international olympique mercredi à Lima. Par un vote à main sans surprise, le CIO s'est prononcé en faveur de l'accord conclu avec la capitale française et Los Angeles. La ville américaine a donc hérité de l'organisation des JO 2028.

Lire la suite...

le parrain des JO de Rio arrêté

La police brésilienne a arrêté Carlos Nuzman pour corruption. Le président de la candidature et du comité d'organisation des Jeux Olympiques de Rio en 2016 est accusé d'avoir participé à un affaire ayant pour but d'acheter des votes au sein du CIO en 2009 lors de l'attribution des Jeux, à Copenhague.

Lire la suite...

Paris 2024: quel cirque pour un fiasco

Personne n'en veut , à part Paris, mais la France et le CIO font semblant de faire croire à un suspense tout à l'heure à Lima. Soixante pour cent des Français n'en veulent pas. La maire de Paris n'en voulait pas avant de tourner sa veste. Pourtant, les JO 2024 se dérouleront à Paris. Entre magouilles et corruptions, comme à Rio, ils laisseront un trou béant et un pays exsangue. Pauvre France.

L'étrange versement de Bubka

Dans son édition de mercredi, Le Monde révèle des liens opaques entre Sergueï Bubka, ancien champion olympique du saut à la perche reconverti en dirigeant du sport (membre du comité exécutif du CIO, vice-président de l'IAAF), et Valentin Balakhnichev, l'ancien patron de la Fédération russe d'athlétisme et ex-trésorier de l'IAAF.

Lire la suite...

Vendeur de ....billets, un membre du CIO s'en va

Patrick Hickey, ancien président des Comités olympiques européens, a démissionné de ses fonctions de membre du comité exécutif du CIO. «Dans sa lettre, M. Hickey insiste sur le fait qu'il souhaite protéger le Comité, et continue de clamer son innoncence à l'égard de toutes les accusations dont il fait l'objet, a indiqué un porte-parole du CIO.

Lire la suite...