nouvelles-sportives.ch
  • Titre
  • Date
En voir plus / Pressez la touche SHIFT pour tout charger load all

FC SION

En 1909, le FC Sion est fondé par le capitaine de l'équipe Robert Gilliard. Première rencontre sur la Planta face à Aigle, les Valaisans obtiennent leur première victoire. Bien que moins expérimentés que leurs adversaires vaudois, les Sédunois parviennent à remonter un désavantage de deux buts à la mi-temps pour s’imposer finalement 3 à 2. Grâce à ce succès, la population se cotise pour offrir un nouvel équipement à l'équipe. Les joueurs de l'époque étaient : Pabst, Zaugg, Martin, Nicod, Staehlin, R. Gilliard, Géroudet, Andenmatten. R.Bonvin, Georges Robert Tissot. L'arbitre étant M. Henri Robert-Tissot .

Le 23 avril 1914, Sion joue son premier match de championnat sur un nouveau terrain, au champ des îles contre le FC Monthey. Une buvette a été installée et un service de transport organisé. Sion gagne 3-2. Le FC Sion joue successivement sur la place de la Planta, sur le terrain de l’usine à gaz, aux champs des îles (de 1914 à 1920), à la grange de l’hôpital (de 1920 à 1928), au parc des sports (de 1928 à 1968), et enfin au stade de Tourbillon, inauguré le 11 août 1968, dans le quartier de Champsec – Vissigen. En 2010, la commune de Sion décide l'injection de 13 millions dans la rénovation du Stade de Tourbillon. Les projets de mise à niveau s'échelonnent jusqu'en 2013.

Le 19 septembre 1925, fait exceptionnel : Sion, pour la première fois, joue contre une équipe de série A et perd contre Montreux (1-3). En 1927, Sion remporte le titre en série B, en battant La Tour II par 6 à 1 et Martigny par 1 à 0 dans les finales. Les série Promotion sont supprimées en 1931 et le FC Sion évolue dorénavant en 3e ligue. Le match de promotion, qui se joue à Villeneuve contre Lausanne II, est remporté par Sion qui monte ainsi en 2e ligue.

Lors de la saison 1943-44, l’équipe termine première de son groupe devant Sierre et les deux équipes valaisannes sont promues en première ligue. Dans les années 1950, Jacques Guhl met en place l’école de football et pose ainsi les bases de la formation valaisanne. En 1957, Sion domine le championnat et atteint la LNB avant d'être promu pour la première fois de son histoire en LNA en 1962, puis sa première coupe de Suisse en 1965 grâce à une victoire 2 à 1 face au Servette FC. Les deux buts sont inscrits par Georgy et Gasser.

Le 11 août 1968, le FC Sion et le Valais tout entier inaugurent un nouveau stade, le Stade de Tourbillon. Le club possède l'écrin qui va lui permettre d'écrire les lignes les plus prestigieuses de son histoire. Cette même année, Sion est relégué en LNB le temps d'une saison. En 1974, le FC Sion signe sa deuxième victoire en Coupe Suisse face à Xamax 3 buts à 2. Les buts valaisans sont inscrits par Luttrop, Barberis et Pillet (père de l'actuel chef de presse du club). Dans les années 1980, Sion remporte encore trois coupes de Suisse.

En 1980, Sion bat Young Boys 2 à 1 grâce à des réussites de Balet et de Matthez. Deux années plus tard, Sion remporte sa quatrième victoire à Berne devant le FC Bâle 1 à 0. Pierre-Marie Pittier dans la cage valaisanne, en profite pour s'illustrer. En réalisant l'une des plus belles performances de sa carrière, le dernier rempart sédunois permet à son équipe d'inscrire une ligne supplémentaire à son palmarès. L'unique but de la rencontre est signé Balet. En finale à nouveau en 1986, les "rouge et blanc" retrouve le Servette FC en finale de Coupe Suisse et remporte à nouveau la victoire sur le score de 3-1. Balet, encore lui, réalise le doublé, et Bonvin inscrit le troisième but. Ce match représente un peu le passage de flambeau d'un buteur providentiel à un autre. Bonvin a inscrit trois buts au stade ultime de la compétition. Alors qu'avec quatre réussites en finale de Coupe, Balet est encore aujourd'hui le meilleur buteur de la formation valaisanne en finale de Coupe.

Les années 90 constituent les pages les plus glorieuses du club notamment sur la scène européenne. En 1991, sixième victoire en coupe de Suisse face aux Young Boys. Malgré un déficite de deux buts, les Valaisans inversent la vapeur et s'adjugent une magnifique victoire 3 à 2. Les buts ont été l'oeuvre d'Orlando (2x) et Rey, deux juniors lancés par Trossero pour dynamiser le jeu valaisan, qui vont littéralement dynamiter la défense bernoise.

En 1992, le club remporte son premier championnat suisse. Suite à ce nouveau titre, le président du club André Luisier se retire. Christian Constantin devient le nouveau président du club valaisan. En 1995, le FC Sion commence une magnifique série de trois victoires en Coupe de Suisse ponctuée par un doublé championnat et Coupe en 1997. En 1995, Sion remporte 4 à 2 sa septième Coupe de Suisse contre Grasshoppers grâce à la paire Amhed Outtara et Roberto Assis (grand frère de Ronaldinho). Les buts sédunois sont inscrits par Outtara (2x), Assis et Bonvin. Puis en 1996, Sion retrouve pour la troisième fois le Servette FC en finale de Coupe Suisse, et remporte une nouvelle fois le trophée. Les Valaisans, pourtant menés 2 à 0, retournent la situation et signent ainsi leur huitième victoire. Résultat final : 3 à 2 grâce aux buts inscrits par Bonvin, Wicky et Vidmar. En 1997, Sion réalise finalement l'exploit d'un doublé ! Alors que Sion n'est pas encore remis de son second titre en championnat à Tourbillon devant 20000 spectateurs. Le FC Sion décroche une neuvième victoire en autant de finales en Coupe de Suisse. Les Valaisans battent Lucerne aux tirs au buts, à l'issue d'une rencontre accrochée 3 à 3 après les prolongations. Les réussites sont l'oeuvre de Meyrieu, Gaspoz et Lukic. Commence alors une période difficile pour le club phare du Valais. En 1998, les "rouge et blanc" évitent de justesse la faillite. Gilbert Kadji rachète le club. L'année suivante, Sion tombe en LNB avant de remonter dans la foulée. Mais les problèmes financiers du club ne sont de loin pas réglés, le FC Sion chute en Ligue B pour motif administratif cette fois en 2001 et Gilbert Kadji quitte le navire.

En 2003, Christian Constantin reprend les commandes du club. Même si le chemin est encore long, des bases solides sont posées pour le retour du FC Sion au premier plan. Après un combat long et difficile, le club est intégré au championnat de Challenge League (ancienne ligue B) trois mois après le début des matches. L'équipe multiplie les rencontres afin de rattraper son retard sur le calendrier. Sion termine finalement sixième de ce championnat 2003-2004. La saison 2005-2006 constitue certainement l'une des plus belles de l'histoire sédunoise. Non seulement, Sion retrouve enfin l'élite du football suisse en battant Xamax en match de barrage. Mais les Valaisans battent Young Boys, pensionnaire de Super League, après pénalty 5 à 3 (1 à 1 après le temps réglementaire grâce à un coup franc magistral de Goran Obradovic) pour leur dixième victoire en Coupe. Le FC Sion devient le premier et unique club de Challenge League à remporter la Coupe de Suisse.

En 2009, les Valaisans sont à nouveau en finale de Coupe face à YB. Comme en 1991 et en 2006, les joueurs sédunois sont tout d'abord menés avant de renverser la situation. Menés dans un premier temps 2-0 par les Young Boys le FC Sion comble l'écart avant de passer l'épaule en toute fin de match. Score final: 3-2 pour Sion. Au terme de ce match plein de rebondissements, le club sédunois ajoute une nouvelle fois son nom au palmarès de la compétition. Les buteurs sont Obradovic, Sarni et Afonso.

L'histoire d'amour qui lie les Valaisans et la Coupe de Suisse se poursuit en 2011. Les Sédunois remportent la finale face à Xamax grâce à un but de Sio et une réussite de Vanczak. 2-0 dans les premières minutes du match, le score n'évolue plus, Xamax ne parvenant pas à faire douter l'équipe dirigée par Laurent Roussey. En douze finale, les Sédunois demeurent invaincus à ce stade de la compétition. Un record du monde que tout un peuple souhaite perpétuer dans un avenir proche.

En 2012, Sion réalise le transfert le plus retentissant de son histoire en enrôlant le champion du monde italien Gennaro Gattuso. Plusieurs fois vainqueur de la Ligue des Champions et ancien capitaine du Milan AC, le joueur transalpin est actuellement le fer de lance de l'équipe valaisanne.

Litige avec la FIFA

Le club valaisan fait parler de lui une première fois en 2008 à cause de l'affaire « El-Hadary ». Le transfert du gardien égyptien étant jugé comme illicite par la FIFA, le FC Sion se retrouve privé de transfert durant deux mercatos.

À l'été 2011, le club recrute 6 joueurs, qui seront jugé inaptes à jouer par l'UEFA. Cette dernière décide d'interdire aux nouvelles recrues de jouer et de retirer les points gagnés avec ces joueurs en championnat.

Dans le même laps de temps, malgré sa victoire sur les deux matchs face au Celtic Glasgow, la formation entraînée par Laurent Roussey se voit privée d'Europa League. Et par voie de conséquence, c'est le vice-champion d’Écosse qui, selon la décision de l'UEFA, est requalifié pour la phase de poules.

Mais le FC Sion n'accepte pas cette décision et recourt au tribunaux suisses. Par mesures superprovisionnelles, le Tribunal cantonal vaudois dit que le FC Sion a le droit de jouer le premier match. Mais l'UEFA refuse de mettre en œuvre cette décision. Le 15 décembre 2011, le Tribunal arbitral du sport refuse d'ordonner la réintégration du FC Sion en Europa League 2011/2012. Dans le même temps, le FC Sion obtient une décision des tribunaux suisses contre l'Association suisse de football (ASF) obligeant cette dernière à qualifier sans délai les six joueurs pour les matchs en Suisse. Suite à ce jugement, la FIFA pose un ultimatum à l'ASF : si l'ASF n'a pas pris de sanctions à l'encontre du FC Sion d'ici au 13 janvier 2012, l'association elle-même sera suspendue, privant du même coup l'ensemble des équipes suisses et l'équipe nationale de toute compétition internationale. Cette menace ne sera finalement pas mise à exécution. Le FC Sion porte alors plainte pénale à Zurich contre les membres du comité exécutif de la FIFA, estimant que ceux-ci ont contrevenu l'article 181 du Code pénal suisse : cet article punit la contrainte.

Le 30 décembre, la fédération suisse décide d'infliger une pénalité de 36 points au FC Sion. Le FC Sion passe de la 3e place à la dernière avec -5 points au classement. Christian Constantin envisage un nouveau recours aux tribunaux civils, cette fois-ci pour attaquer l'Association suisse de football devant la justice à Berne. Ce retrait de points à l'encontre du club valaisan satisfait pleinement la FIFA, qui retire son ultimatum. Suite au retrait des points, Pascal Feindouno se retire du club valaisan.Le FC Sion termine alors à la dernière place et doit donc jouer les barrages face au FC Aarau nettement inférieur à un club qui, sportivement aurait atteint la troisième place du championnat. Si le club perdait, il irait en Challenge League. Mais le FC Sion remporta 3-0 le match aller à Tourbillon grâce aux réussites de Mrdja et Margairaz. Au match retour, Aarau a gagné 1-0 face à Sion. Suite à ces deux matches, Le FC Sion conserve sa place dans l'élite Suisse.

Ă€ propos du FC Sion

Le FC SION est le club leader du football romand et ne manque jamais une occasion de faire parler de lui, hors et sur les terrains.

Il nous est apparu intéressant de rendre compte de ses intenses activités en complément du site officiel du club.